Récits et poèmes

Si vous aimez écrire des nouvelles et poèmes, ou plutôt les lires et les commenter, inscrivez-vous !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Amour, chevaux, séparation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Amour, chevaux, séparation...   Ven 25 Avr - 14:16

Ce poème a été écrit par moi pour un concours prochain de THE PLAY HORSE, enfin l'Ile Natural Horse !!

POEME = Amitié, chevaux, séparation, amour…

Tu es la lumière de mon cœur
L’éclat flamboyant de mon âme
Un court moment de bonheur
Traversant mes larmes.

Tu es ce pourquoi je vis encore
Oui, c’est pour toi, jolie femme
Tu es douceur
Et moi je suis lame.

Je n’étais que fureur
Haineux, méchant, infâme
Toi tu étais ma couleur
Celle qui me blâme.

Grâce à toi j’ai quitté mon masque de velours
Toi tu t’es dévoilée, m’a été d’un grand secours
En échange je t’ai témoigné tout mon amour
Tu me l’as rendu en retour.

Nous avons été une grande équipe
Toi et moi
Héroïque
Nous gardions notre sang-froid.

La confiance était au rendez-vous
A chaque compétition, nous n’étions plus qu’un
Si nous perdions, on ne pouvais se le reprocher qu’à nous
Si nous gagnons, nous étions sereins.

Au fil du temps
Moi, Tempête, cheval sauvage,
Suis devenu de tous les chevaux le plus sage
Pouvant être aussi doux qu’un enfant.

Puis tu t’es débarrassé de moi
Je n’ai jamais su pourquoi
Mais j’ai bien remarqué
Que c’était un autre cheval qui m’avait remplacé.

Tchernobyl, le grand arabe blanc
Qui ne se laisse jamais influencer
C’est pour ce cheval arrogant
Que tu m’a laissé.

Puis j’ai fini par comprendre l’incompréhensible
Tu ne voulais pas d’un cheval sage, bien dressé
Tu voulais un pur-sang hargneux, incompatible,
Avec le petit dada qu’à présent j’était.

Tu m’as abandonné
Je ne t’ai jamais retrouvée
Mais mon écurie parle souvent d’un duo né
Pour gagner tous les trophées

C’est donc Tchernobyl l’indomptable
Avec son caractère infect
Quia repris la fable
Me mettant à la retraite.

La morale de l’histoire,
Je vais vous l’expliquer,
C’est qu’il ne faut pas croire
Qu’ils préfèrent les chevaux bien dressés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
 
Amour, chevaux, séparation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» premier amour impossible
» poèmes triste, amour.. tous écrits sur le vif de l'émotion
» FERRE DANS AU BORD DE L'AMOUR...LA MEILLEURE CHANSON DE FERRE
» Citations et ohotos sur les chevaux et vidéos
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Récits et poèmes :: Ecrits :: Vos poèmes-
Sauter vers: