Récits et poèmes

Si vous aimez écrire des nouvelles et poèmes, ou plutôt les lires et les commenter, inscrivez-vous !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 1:41

    Il faisait froid. Atrocement froid. Il était tard. Atrocement tard. Il y avait un problème. Atrocement problèmatique. A proximité du village de Sunwood, dans une petite villa retirée, une silouhette, étrangement fine, petite, menue, se dessinait dans l'obscurité de la nuit. C'est dans cette demeure que résidait une famille plutôt riche, avec ses nombreux domestiques. C'est également là que résidait le problème. Car la silouhette n'aurait pas dû se trouvait là. De loin, on pouvait juste apercevoir le corps d'une femme, ou plutôt d'une enfant, d'environ dix ans, dans une élégante robe à la couleur nocture, qui faisait ressortir ses longs cheveux blonds, qui virvoletaient à cause de vent qui passait par la fenêtre entrebaillée du salon. Mais le plus étrange était sûrement qu'elle était armée. Un couteau, un poignard dirons-nous, maculé de sang. Telle était la vision de loin. Mais si on prenait la peine de s'approcher un peu et d'équarquiller les yeux, ce qui figurait était terrifiant. C'était en effet une enfant, aux longs cheveux de blé, avec des yeux marine, une arme ensanglantée, mais surtout, un rictus amusé déformait sa fine bouche. Comment donc une gamine, qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à demoisselle Ombryna pouvait être accusée d'un tel massacre ? Oui, elle était meutrière. Dans le salon, hormis les meubles de bois cirés à la perfection et le canapé confortable de velour, se dessinait des corps, allongés au sol. Les yeux vides, mais avec une expression de choc intense avant d'avoir expiré pour la dernière fois. Un filet de sang coulait de la bouche de certains. Ils étaient tous transpercé, défigurés par le poignard enfoncé avec hargne par la fillette. La meutrière passa sa lame couverte de sang sur sa langue. Elle fut parcourut d'un frisson de plaisir, puis rangea son arme dans un fourreau attaché à sa jarretière. Elle ouvrit la porte, passa, et la referma d'un mouvement sec, et pourtant fluide. Elle s'enfuit dans la nuit tel une ombre, ne laissant aucune trace de son passage, si ce n'est que des cadavres. Tous les domestiques et la famille furent tuer cette nuit là, sans comprendre comment leur plus jeune fille, Ombryna, avait put les assassiner.

    Le lendemain matin, le facteur toqua, mais personne ne vint lui ouvrir. Il s'inquiéta, et, malgré que le jeune homme était discret de nature, risque un coup d'oeil à travers la fenêtre la plus proche. Au début, rien de bien affolant. Sauf que personne ne se détendait dans les fauteils, personne ne regardait la télévision, personne ne riait. Par contre, une vingtaine de corps gisaient sur la moquette impeccable du grand salon. Le facteur ouvrit des yeux immenses, lâcha ses collis, s'attrappa la tête avec ses courts cheveux blonds, et, tout en hurlant, s'enfuit à toutes jambes vers la mairie. Enfin, non, la gendarmerie. Les policiers ne crurent pas la description de l'homme, mais ils voyaient ses yeux choqués. Aussi se décidèrent-t-ils à jeter un regard. Et eux aussi furent terrifié par l'abominable spectacle. Surtout qu'en après des recherches laborieuses, le tueur, ou plutôt la tueuse, se révélait être damoiselle Ombyna, la si gentille petite fille de neuf ans de la famille résidante.

    Mais plus loin, à l'écars de la tumulte et des bruits des habitations, sur le flan de la basse montagne qui se dressait à l'ouest de Sunwood, une jeune femme, dans une caverne, se délectait intérieurement en s'imaginant le village e peur total d'un assassin dans leur commune, si calme d'ordinaire. Un sourire se traçait doucement sur ses fines lèvres, ses muscles se détendirent. Elle jouissait tant ! Elle, Elizabeth, ou celle que l'on nommait dans son peuple la Chasseuse. Elle était belle. Fine, musclée, agile, entrainée pour le combat, une sorte de Lara Croft, donc très aventurière, souple. Dans ses vêtements de cuirs noirs, elle disparaissait dans l'ombre de la caverne. Elle possédait, accrochés à sa taille, des doubles pistolets, avec des cartouches, ainsi qu'une lame, encore rouge de sa distraction d'il y a quelques jours dans le manoir. Sa peau était blafarde, se qui tranchait avec sa douce chevelure violette. Oui oui, violette ! De longs cheveux violacés, tombant en une longue couette jusqu'au dessus des genoux. Ses yeux était de la même couleur, quoique, ils tournaient un peu vers le pourpre. Elizabeth était splendide, tout homme aurait envie de la serrer dans ses bras. Du moins, tant qu'elle ne souriait pas. Car lorsque ses lèvres se tiraient pour former un sourire, elle laissait apparaître deux canines très pointues. D'un blanc éclatant. Très peu connaissent la nature d'Elizabeth, dîtes la Chasseuse. Seuls les siens le savent. En effet, c'est une vampire. Pourtant, elle ne se délecte pas de mordre la chair. Elle préfère user de ses griffes pour défigurer, utiliser sa lame pour transpercer, ou ses pistolets pour renverser. Elle ne se nourrit pas de sang. Elle se nourrit de la joie, de la jubilation de tuer, d'éccorcher, d'égratiner, de tortuter ses "proies". Du fait qu'elle était vampire, elle possédait la faculter de prendre une apparence autre que la sienne. Ce qui était utile lorsqu'Elizabeth ne voulait pas être repérée. Et la nuit d'il y a quelques jours, elle avait pris celle d'une insouciante et innocente enfant de quelques années, et avait tué vingt personne. Une heure de pur bonheur, durant laquelle elle a possédée un rictus de folle passion. Tuer était pour elle plus qu'une distraction. D'ailleurs, elle n'avait souvent qu'une phrase à la bouche : << Envoyer une âme dans les catacombes, c'est mieux que de la laisser pourir dans un corps de décombres. >>. Drôme d'humour, n'est-ce pas ? Elizabeth se leva, et posa une main sur la paroi de pierre, s'avança vers la vide, et comme une folie ravegeuse qui prenait posséssion d'elle, son visage se tordit, et elle ria. Hurla. Cria. De tout son être. Il était trop dur de contenir sa joie, en ce moment même. Elle le laissait entendre à plein poumons. Et les villageois tressaillirent.

    Folle. La Chasseuse était folle. A la vitesse d'un loup qui courait après sa proie, elle s'élança sur le flan de la montagne, et la dévala avec une efficacité étonnante. Elle se dirigeait vers le village, un sourire fendant son visage, ses yeux pourpre luisant de jubilation, sa couette dansant derrière ses pas légers et souples, une lame dans chaque main. Ses muscles jouaient sous sa tenue de cuir noir, et ses canines apparaissaient discrètement sous son fin sourire. Il fallait environ trois heures en marchant pour joindre la montagnet et le village. En courant, environ une et demi. Elizabeth ne mit que trente minutes. Eveillant toutes ses câpacités de vampire, elle coura aussi vite qu'un guépard durant cette demi-heure, sans s'éssouffler. Il était près de deux heures de l'après-mid, et comme il faisait chaud, presque tous les villageois étaient de sortie. Parfait. Enfin, parfais pour la Chasseuse. Les pauvres habitants, eut, allaient souffrir. Ce fut notre fameux facteur qui vit le premier une ombre s'élancer à toute vitesse vers les habitations, mais il n'eu pas le temps de donner l'alerte que la vampire fonçait déjà sur lui, le transperçant à coup de poignard. Elle ne s'arrêta pas, et trancha la personne la plus proche avec un rictus de haine de la vulnérabilité de l'humain, et des yeux luisants de joie. Elizabeth ne tranchait plus, elle dansait. Dès qu'elle avait descendu la pente, elle avait entammé une danse, affreusement belle, mais atrocement mortelle. Les lames tournaient, tranchant, décapitant, ne laissant que trace et mort sur leur passage. Les pistolets tuaient aussi, lançant avec synchronisation des balles qui transperçaient les coeurs et les poumons. La Chasseuse était couverte de sang. Mais pas du sien. De celui de ses victimes. Elle était sur sa piste de danse privée, et quiquonque y pénétrant se trouvait envoyé vers les catacombes. D'une voix d'outretombe, elle chuchota. Un mot, un mot qu'elle offrait au sol devenut pourpre, qu'elle offrait au ciel devenut sanglant, un mot, un seul. << Vengeance >>. Qui, pourquoi ? Quelle vengeance, dans quelle intension ? Elizabeth ria de plus belle, sa peau blafarde luisant sous la soleil couchant. Le village était vide. Entièrement vide. Elle s'était follement amusée. Elle avait tué tout un village. Elle lécha le sang qui perlait de ses lames, ses fidèles armes de distraction vitale. Elle les rangea. Elle était seule sur une place de village, et, on ne sut jamais comment, disparut. Seul resta une marée de sang et de cadavres sur un sol rude.

    Elizabeth réapparut sous un grand dome. Il y avait des fenêtres, mais elles étaient masquées par des rideaux de velours noirs. Le parquet était de bois couleur jais, et les meubles également. La salle était vraiment grande. On aurait put installer deux armées entière à l'intérieur sans se faire piétiner. La Chasseuse était à l'entrée. Elle s'inclina. Oui, car tout au fond de la salle siégeait deux trônes, avec assis deux vampires. Sûrement le Roi et la Reine : Sieur Sangrin et Dame Maquibra. Ils étaient vêtus de noir, et seules leurs couronnes étaient d'or pur. Elizabeth s'avança dans la salle, fixant les deux souverains. On aurait pu penser que se présenter maculée de sang et couverte d'un rictus amusé devant des seigneurs était déconseillé. Mais Elizabeth venait pour recevoir son grade. Celui de l'Officiel Chasseuse. Elle avait été observée lors de sa "distraction", et voulait montrer son talent de meurtrière. Elle posa un genoux à terre, et Sieur Sangrin la regarda posément. Il chercha à croiser la regard de sa femme qui approuva. Il se leva, et, faisant voleter sa cape noire, fit apparaître un étrange objet. Une sorte de collier, fait d'amétystes, brillant étrangement. Le souverain passa le collier autour du cou d'Elizabeth, et celle-ci remercia d'un hôchement de tête son maître. Elle connaissait les particularités du collier. La Chasseuse porta sa main droite griffue au bijou, et en sortit ... Une épée ! De son autre main, elle sortit du collier un arc redoutable. Les armes étaient en parfait état, véritables outils de combat. Elle ria discrètement, et rangea ses armes dans son collier de Vyopire. Elle s'inclina gracieusement, puis disparut, comme la première fois, avant de réapparaître dans une chambre, vraiment grande, tout en violet et poupre. La fenêtre était entrouverte, laissant passer un petit courent d'air, et les rideaux rouge sanguin bougeait en rythme avec le souffle. Elizabeth s'installa dans le lit à baldaquins violet, et croisa les bras derrière sa nuque, tout en contemplant le plafond. Elle songeait. Songeait à cette misérable fille de quinze ans, Qualypso, qu'elle voulait désespérément tuer. Qualypso ... Un nom et une image qui l'obsédait. L'image d'une adolescente brune, aux cheveu aux épaules, avec de grands yeux bleus, et aidée de son amie, Dinayo. Qualypso avait tué la soeur d'Elizabeth, Mealys, alors que celle-ci avait pout but de kidnapper la fille pour l'ammener au Roi et à la Reine. Une expression haineuse se dessina sur le visage de la belle vampire, qui, deux mois plus tôt, avait fait promesse de vengeance sur son âme, invoquant les démons pour lui donner la rage néssaicaire pour châtier la race humaine. Et pour faire périr de ses griffes, de ses crocs et de ses armes la petite garce. Elle avait obtenu son titre de Chasseuse avec mérite, laborieusement. Elle voulait être crainte, être toute puissante parmi les siens. La lueur vengeresse qui scintillait constamment dans ses yeux pourpres ne donnait pas vraiment envie de se frotter à elle. Elizabeth utilisa son pouvoir de vampire pour tenter de localiser Qualypso. Eh ... Parfait, elle se situait dans un village à proximité de la caverne où elle avait logé ! Une fois encore, elle se téléporta. Mais cette fois, directement sur la place du village. Quelques hommes aillant un peu trop bu l'approchèrent, attirés par sa formidable apparence. Ils mourirent sans comprendre qu'ils avaient en face d'eux une légende vivante. Elle lécha ses griffes et se tourna vers Qualypso, qui venait d'apparaître au coin d'une rue. Elle observa un instant les villageois, nombreux. Un véritable festin. L'adolescente était l'entrée, les villageois le plat de résistance, et les animaux le dessert. Ses lèvres s'étirèrent, ses yeux se fixèrent sur sa proie première. Une goutte de sang qui vola, un regard étonné. La fête avait commencé.

    Oui, une goutte de sang avait volé. Elizabeth, qui avait fonçé sur sa proie, ne s'attendait pas à ce que Qualypso est était entrainée. La gamine avait évitée d'extreme justesse de ce faire décapiter grâce à un prodigieu réflexe, et s'en sorti avec une coupure sur sa joue. La Chasseuse enragea, et de son collier sortit un sabre, arme parfaite et dévastatrice. L'adolescente sortit également son katana, et elles se mirent en position de combat. L'acier chanta, le combat était engagé. La vampire avait le dessus, étant née pour les duels, entrainée avec hargne, haineuse comme une folle. Elle était elle-même une arme. Qualypso contrait les attaques, mais n'arrivait pas à riposter. Elle se rapprochait dangereusement du mur comme d'un piège mortel. Son amie avait était tuée, elle, et la fille était seule face à une tueuse. Elizabeth, elle, bouillonait de rage, se battait avec fougue. Alors qu'elle allait pouvoir atteindre le coeur de sa proie ... Une ombre surgit et bloqua l'attaque. Qui était-ce ? Une silouhette svelte, des cheveux bleus d'azur, des yeux rouge sang, des griffes tranchantes, des poignards et un sabre, un arc, une tenue de cuir noir. Des canines. Aucun doute, c'était la traitresse. Parmi les vampire, ennemis de Qualpso, une lâche avait changé de camp pour garder sa vie. Elle utilisait ses capacités formidable au service d'une humaine. Répugnant. Dégoûtant. Méprisant. Execrable.
    - Alors ... Tu te plait dans ton rôle de toutou, Danaéra ? lança-t-elle d'un ton méprisant.
    - Déjà mieux que toi dans ton rôle d'assassin, Elizabeth, répondit-elle du même ton.
    - Je vois, je vois ... Sauf que moi, vois-tu, j'utilise mes capacités pour faire honneur à mon peuple et non honte ...
    - Honte ? J'ai eu le courage de quitter l'Empire Vampirique au risque de ma mise à mort !
    - Je suis hilare. Tu as quitté tes congénères pour ne pas te faire abbattre par Qualypso et sa bande de misérable !
    - Tu te trompes. Rejoins-nous. Je ne veux pas te tuer, Qualypso ...
    - Et bien moi c'est le contraire. J'ai envie d'empailler ta tête et de la donner à mes Seigneuries.
    - Je sais que tu souffres de la mort de ta soeur, et également que tu aimes follement Calerio ...
    - SILENCE !
    En effet, notre chère Chasseuse n'aime pas admettre la vérité. Surtout si cette vérité conserne celui qu'elle aime, qui n'est autre que Calerio, un vampire à la chevelure verte fonçé, étrangement belle, aux yeux poupres, fin, grand, très sympathique, avec qui Elizabeth à passé son enfance.
    - Tu ne dois pas te sentir génée, c'est normal d'être amoureuse ... Rejoins nos rangs !
    - SILENCE VIPERE, SILENCE !
    Elizabeth empoigna son sabre et lui fit décrire une élégante courbe, avant de lui enfoncer dans la chair du ventre. Danaéra eu juste le temps de la blessée à la hauteur de l'estomac et de murmura ses derniers mots.
    - Tu as eu tort ... Car ce que tu ne sais pas, c'est qu'il t'aime aussi ...
    Elizabeth laissa choir son cadavre et voulut attaquer Calypso quand elle remarqua que la fille avait disparut. Elle s'était faite avoir ! Elle cracha par terre, lécha sa lame, puis sortit un deuxième sabre. Une arme dans chaque main, elle commença sa danse. Décima le village. S'évapora dans la nuit tombante.

    [A venir]

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>


Dernière édition par Heaven // cassy le Mer 31 Déc - 14:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 2:04

[PLACE]
[On ne sais jamais ... En tout cas, déjà 75 lignes de faites, et je m'éclate à décrire cette scène macabre Very Happy]

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 2:58

=)
Pas autant que moi à te lire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 13:46

Meuhhh :O *Vexée*
Je compte la finir aujourd'hui. J'suis à fond dedans, j'pourrais presque le nommer chapitre jesaispascombien d'un futur roman xD

Edit : 107 liiiiiiiiiiiiignes ! On reste sur sa fin, hein ? Allez, jeu de devinette. Qui est à vos yeux le personnage principale si on prenait le fait que c'est le chapitre d'un roman. Elizabeth ou Qualypso ? A votre avis, la goutte de sang et de l'adolescente, et si oui, a-t-elle puérit ? Pourquoi Mealys devait kidnapper Qualypso ? Eh eh ... Vous voulez savoir ?

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 15:32

Pourquoi vexée ? Je voulais dire que ton texte était super, et qu'il m'a captivé jusqu'au bout même s'il était minuit passé ^^
Bah, pour moi le personnage principal c'est Qualypso, mais ça dépend il faudrait voir d'autres chapitre, pour savoir si on voit l'histoire du côté de l'une ou de l'autre...
Je pense pas qu'elle va la tuer =)

Mais j'aimerai bien savoir la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 16:00

Exact ^^
Je songe même à utiliser ce "chapitre" pour faire un mini-roman =)

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Ven 26 Déc - 17:30

^^
*attend avec impatience*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Mer 31 Déc - 17:36

J'ai mis une tite suite ^^

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Mer 31 Déc - 18:00

J'adore ^^
Même si à la fin j'ai pas tout suivi, c'est vraiment passionnant =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Mer 31 Déc - 18:02

Ce n'est pas encore fini =p
Suite à venir ^^

_________________


<< Le temps d'imaginer un monde meilleur,
Le temps de battre des ailes pour vivre ailleurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
Anaïs
.: Queen Of Words :.


Nombre de messages : 470
Age : 21
Localisation : Pluton
Points d\'auteur :
100 / 100100 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Mer 31 Déc - 18:09

oui mais je voulais dire "à la fin de ce que tu as écrit pour l'instant" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://recitsetpoemes.meilleurforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Vampirique Vengeance [Concours][fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morgane [iplehouse silvia] beauté vampirique p.2
» JUKEBOX Musique vampirique ou PAS
» Une armée vampirique qui se respecte doit avoir...
» [Cohen-Scali, Sarah] Les dents de la nuit : petite anthologie "vampirique"
» Générateurs de pseudo: vampires, elfiques, etc...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Récits et poèmes :: Ecrits :: Vos nouvelles-
Sauter vers: