Récits et poèmes

Si vous aimez écrire des nouvelles et poèmes, ou plutôt les lires et les commenter, inscrivez-vous !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maaya, la jument de trait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heaven // cassy
.: Princess of Design :.


Nombre de messages : 310
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi ^^
Points d\'auteur :
90 / 10090 / 100

Points de qualité :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Maaya, la jument de trait   Dim 30 Mar - 0:45

Maaya, la jument de trait


Bonjour, je suis Désirée, une jument Connemara…Voici l’histoire de Maaya, la jument de trait. Elle habitait dans le pré, juste en face de chez moi, chez Monsieur Bredois.



Un jour, alors que M.Bredois doit aller aux champs, il trouve dans l’écurie son cheval, Ganache, mort de vieillesse. Justin (M.Bredois) décide donc de ne pas travailler aujourd’hui et d’enterrer Ganache qui l’a si fidèlement aidé dans son travail de fermier. Les champs attendront, dit-il.

A la fin de cette journée, Justin décide que le lendemain, il irait au marché de chevaux qui a lieu tous les jeudis.



Le lendemain, Justin se réveille très tôt, vers 6 heures, pour arriver dans les premiers et avoir les meilleurs chevaux. Il ne prit même pas le temps de manger, il s’habilla, monta dans sa voiture, et partit vers « Maré-grande », la ville où a lieu le marché.

Une fois arrivé, il partit dans la zone « chevaux de trait ».

Bien sûr, les vendeurs montrent la force de leur animal. Justin voit un hongre gris, un percheron sûrement. Non, pas assez fort. Ces essai dure près de 1 demi-heure, quand tout à coup, il voit une magnifique jument alezan crins lavés, puissante, de race comtois. « Cette jument, se dit-il, est la grâce incarnée, une déesse venue du ciel ! »

Il se décide, Justin l’achète. Son nom, à cette jument, est Maaya.

Il la met dans le van, lui donne cinq caresses très affectueuses, et au moment où il s’apprêtait à sortir du van, Maaya posa sa tête sur l’épaule de Justin. Il est content de voir que la jument l’aime bien.

Il rentre donc dans sa voiture et rentre chez lui en compagnie de Maaya.

Une fois arrivé, il ouvre la porte du van, prend la longe de Maaya et l’apporte dans le pré que Ganache utilisait auparavant. Pendant ce temps, Justin partit faire le box de la douce jument.

Il installa Maaya dans l’écurie et partit chercher l’ancien équipement de Ganache. Il l’emmena dans les champs et travaillèrent. Ceci, pendant trois longues années, jusqu’au jour où…Un orage éclate alors qu’ils travaillent dans les champs !

Justin monte sur Maaya, et la pousse au galop, pour rentrer le plus vite possible. Arrivé près du pont qui permet de traverser la rivière, Justin arrête Maaya. Le niveau de l’eau a beaucoup augmenté.

Mais alors qu’il se dit qu’ils peuvent encore passer, un bruit attire son attention : des pleurs. Il tourne la tête vers la gauche et voit un petit garçon –sûrement de 6 ans- pleurant, seul, car il se promenait, et il a été surpris par l’orage, tout comme Justin est Maaya.

Justin essaye de le libérer des ronces qui lui emprisonnent la jambe droite. Deux minutes plus tard, il y parvient. Justin met le petit garçon sur le dos de Maaya, et monte devant pour diriger la jument.

Ils arrivent facilement à traverser la moitié du pont, quand tout à coup le petit garçon tombe dans la rivière, dont le courant est fort.

Maaya emmène Justin de l’autre coté du pont, sur la terre ferme, et, alors que le pont venait de céder, elle obligea Justin à descendre et plongea dans l’eau glaciale pour sauver le petit garçon.

Le courent était terriblement fort, même pour Maaya. Elle réussit à hisser le petit garçon sur son dos et tout près du bord, le petit garçon arriva à regagner la terre ferme, lui aussi.

Maaya, ayant donné ses dernières forces pour sauver le garçon après sa journée de travail, n’en pouvait plus et fût emportée par le courent.

Elle se cogna contre un rochet, en hennissant pour les faire partir vers la maison de Justin. Il comprit, et partit, avec un énorme mal au cœur.

Le lendemain, il partit vers la rivière et la longea dans le sens du courent. Quelques heures plus tard, il retrouva le corps de Maaya.

Mais celle-ci est morte en voulant sauver son maître…

Une vague de tristesse s’empara de Justin. Il ne pu s’empêcher de penser que cette jument était merveilleuse et avait bon cœur.

Il décida d’enterrer Maaya au bord de cette rivière, ave un écriteau disant son exploit, pour rappeler aux gens l’acte héroïque de la jument.

Puis il se sentit moins triste, car il se dit que Maaya n’a plus à travailler là où elle se trouve, et qu’elle est heureuse avec Ganache.









Voilà l’histoire de Maaya. Maintenant, Justin est à la retraite, et va tout les jours avec le petit garçon, porter des fleurs sur la tombe de Maaya…

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theplayhorse.forumactif.org/
 
Maaya, la jument de trait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorna Smite, the dragonbane
» [SEIYUU/CHANTEUSE] Maaya Sakamoto
» 22 NOV - Libramont (B) - Chevaux de trait ardennais (Championnat National)
» Jument et son poulain
» Un portrait pas "Trait" commun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Récits et poèmes :: Ecrits :: Vos nouvelles-
Sauter vers: